Veuillez incliner votre tablette horizontalement pour une meilleure expérience.

menu

offre d'emploi

CDI ou convention de détachement pour les fonctionnaires

CHEF DE PROJET BIODIVERSITE / ZAN / EVALUATIONS ENVIRONNEMENTALES – CDI (F/H)

GRAND PARIS AMENAGEMENT
Recrute pour sa Direction du Développement Opérationnel et de l’Innovation
UN CHEF DE PROJET BIODIVERSITE / ZAN / EVALUATIONS ENVIRONNEMENTALES

Poste basé à Paris (19ème) en CDI

formations

- De formation de 3ème cycle d’Ingénieur en environnement et écologie, ou en aménagement et environnement ou équivalent,

experiences

- Vous justifiez de 8 ans d’expérience professionnelle minimum sur des fonctions relatives à la mise en œuvre des enjeux de biodiversité dans les opérations d’aménagement, et plus globalement dans la réalisation et/ou le suivi d’évaluations environnementales.

qualités requises et connaissances

- Votre connaissance des pratiques de l’aménagement, des problématiques écologiques, urbaines et territoriales ainsi que du droit de l’environnement et de l’urbanisme seront des atouts pour réussir dans cette fonction.

- Une bonne connaissance de l’écosystème « Etat » sur ces questions serait appréciée

- Qualités rédactionnelles et relationnelles avec des interlocuteurs de différentes types (Etat centrale et déconcentré, collectivités territoriales, architectes urbanistes, promoteurs…) ainsi que faculté à mener des négociations nécessaires

- Forte capacité à travailler de manière transversale et en mode projet

- Permis VL indispensable.

CONTEXTE ET MISSIONS

La loi Climat résilience de 2021, tout comme plus généralement une meilleure prise de conscience des enjeux liés à la biodiversité, constituent pour Grand Paris Aménagement (GPA), l’EPA ORSA qui lui est fédéré et les SPLA-IN filiales de GPA une opportunité de réinterroger et réinventer leurs pratiques afin de maximiser les impacts positifs de leurs opérations sur le renforcement de la biodiversité, la désimperméabilisation des sols, et plus généralement la maximisation des externalités positives liées à leur action.

Au regard de ses multiples champs d’intervention (Aménagement, mais aussi gestion du foncier GPA et des fonciers de l’Etat en région d’Île de France), GPA est dans une phase d’élaboration de sa stratégie d’intervention, des modèles économiques et partenariaux associés, et vise à proposer de nouveaux modes d’accompagnement des collectivités territoriales et de l’Etat dans leur propre gestion de ces mêmes enjeux.

Rattaché hiérarchiquement à la Directrice de projet innovation et appui aux opérations d’aménagement, le ou la chef/fe de projet études biodiversité, ZAN et évaluations environnementales :

>> Propose, impulse et coordonne la stratégie de l’établissement sur la prise en compte de la biodiversité dans ses opérations (tant dans des logiques de compensation que dans celles d’une recherche d’impacts positifs même en l’absence d’atteintes à la biodiversité), de la doctrine et de la méthodologie relatives à la ZAN (zéro artificialisation nette) et ainsi qu’au développement d’opérations de renaturation au sein de son portefeuille
– Coordonne et anime la stratégie de développement de la biodiversité au sein des opérations ou des fonciers gérés par GPA, ainsi que la stratégie de compensation environnementale (écologique et forestière) de l’établissement. A ce titre, il coordonnera les partenariats avec des opérateurs de compensations, identifiera et suivra la capacité des opérations portées par GPA, l’EPA ORSA et leurs filiales et des fonciers gérés par eux à permettre la mise en œuvre d’opérations de compensation pour compte de tiers.

– Coordonne et anime la stratégie de l’établissement relative à l’objectif de “zéro artificialisation nette”. A ce titre, il établira la trajectoire cible de GPA en termes d’artificialisation à partir d’un état des lieux à consolider, de l’élaboration d’indicateurs, de la définition des critères de choix des opérations portées par GPA, de la fixation de principes de désartificialisation.

– Coordonne et anime la stratégie de l’établissement en matière d’opérations de renaturation, tant en valorisant des actions de renaturation au sein des opérations que dans le cadre de conduite d’opérations de pure renaturation.

– Coordonne, structure et anime le suivi et l’amélioration des performances de l’établissement dans les domaines relatifs à la biodiversité et à la qualité des milieux.

– Accompagne le réseau interne dédié au partage d’expérience et la mise en place de pratiques communes sur ces questions au sein de l’établissement

– Assure une veille à l’échelle nationale et internationale des nouvelles pratiques, nouveaux outils et potentiels partenaires permettant l’amélioration des pratiques de l’établissement dans ce champ,

– Peut être amené à représenter l’établissement dans certaines instances externes relatives à la biodiversité en milieu urbain (conférences, salons, groupes de travail externes, etc.).

>> Accompagne les équipes opérationnelles sur leurs opérations dans le cadre des évaluations environnementales, en particulier sur les questions de biodiversité, de milieux et de stratégie de compensation

– Accompagne les équipes de l’établissement en charge des études et du développement des nouvelles opérations pour identifier en amont les opportunités, risques ainsi que les solutions potentielles.

– Accompagne et conseille, sans se substituer à elles, les directions opérationnelles sur leurs opérations, afin d’améliorer la qualité des évaluations environnementales, en particulier dans les domaines de la biodiversité et la qualité des milieux naturels conservés et/ou créés, notamment pour la prise en compte de la réglementation relative à la protection des espèces protégées (suivi des demandes de dérogation et des mesures de compensation)

– Structure la politique d’achat relative aux évaluations environnementales et aux actions de compensation permettant ainsi d’intégrer l’ensemble des études nécessaires et de réduire le recours à des marchés ponctuels à l’échelle de chaque opération par un recours accru à des accords-cadres

– Accompagne et conseille les directions opérationnelles dans ses échanges avec l’Autorité Environnementale et élabore, en amont, la stratégie de dialogue avec elle

– Déploie des outils méthodologiques et des formations internes afin d’assurer une meilleure prise en charge de ces questions par les opérationnels tout au long de la vie des opérations.

Il travaillera en étroite collaboration avec ses collègues des directions territoriales, foncière, financière et juridiques et de la direction du développement économique et des partenariats stratégiques.

contact : recrutement@grandparisamenagement.fr