notre actualité

Vie de Grand Paris Aménagement

23 janvier 2019

VŒUX 2019 LA FEUILLE DE ROUTE DE GRAND PARIS AMÉNAGEMENT

En présence de Julien Denormandie, Ministre chargé de la ville et du logement, Sophie Cluzel, Secrétaire d’Etat en charge des personnes handicapées et Valérie Pécresse, Présidente du Conseil d’administration, Thierry Lajoie, Directeur général, a fixé la feuille de route de Grand Paris Aménagement lors de la cérémonie du 23 janvier dernier.

 

Vœux 2019 la feuille de route de Grand Paris Aménagement

Vœux 2019 la feuille de route de Grand Paris Aménagement : Retrouvez ici son intervention : Voeux2019_PrononceTL

 

Seul le prononcé fait foi

 

Monsieur le Ministre, Cher Julien DENORMANDIE,

 

Madame la Ministre Sophie CLUZEL, Secrétaire d’Etat chargée des Personnes handicapées,

 

Mesdames et Messieurs les Ministres, Chers Benoist APPARU, Maurice LEROY, Arnaud MONTEBOURG, Patrick OLLIER, Pierre-André PERSISSOL, Alain RICHARD, mon cher Vice-Président Didier BARIANI,

 

Madame et Messieurs les Préfets,

 

Mesdames et Messieurs les Parlementaires (Nadia HAI, Rodrigue KOKOUENDO, Philippe PEMEZEC, Florence PROVENDIER, cher ami Cédric VILLANI),

 

Mesdames et Messieurs les Conseillers régionaux, Départementaux, Territoriaux, Mesdames et Messieurs les Maires, Mesdames et Messieurs les élus,

 

Monsieur le Président du Conseil Economique, Social et Environnemental Régional d’Ile-de-France, Monsieur le Président de Paris Région Entreprises,

 

Mesdames et Messieurs les Architectes,

 

Mesdames et Messieurs les Présidents, Directeurs, Partenaires, Chers Dominique ALBA, Gilles BOUVELOT, Lionel GROTTO, Stéphane LAYANI, Marianne LOURADOUR, Valérie MANCRET-TAYLOR, Benoît QUIGNON, Jonathan SEBBANE et tous que je ne peux citer,

 

Mesdames et Messieurs les Administrateurs de Grand Paris Aménagement, Monsieur le Contrôleur Général Economique et Financier de l’Etat,

 

Mes chers collègues et ami(e)s,

 

 

Le plaisir me revient, en ma qualité de directeur général de Grand Paris Aménagement, d’ouvrir cette cérémonie de voeux en vous remerciant de l’honneur que vous nous faîtes, Monsieur le Ministre, de la gratifier de votre présence.

 

Je le fais également au nom de la Présidente du Conseil régional d’Ile-de-France, Présidente du conseil d’administration de Grand Paris Aménagement, Valérie PECRESSE, retenue par des obligations impérieuses, qui m’a prié de vous demander d’excuser son absence et s’adressera à nous par un message enregistré tout-à-l’heure.

 

Monsieur le Ministre,

Avec 2018 s’est achevée une nouvelle année de succès pour Grand Paris Aménagement :

 

  • record de production pour la 6emeannée consécutive, avec près de 5.000 ha de foncier géré, quelque 3.000 logements neufs engendrés dans nos opérations d’aménagement et 36 ha d’immobilier économique générés dans l’année ;

 

  • haut niveau d’activité encore, avec 104 opérations d’aménagement urbain mises en oeuvre ou en développement, d’habitat et/ou d’activités économiques, de toutes dimensions et sur tout le territoire francilien, dont la majorité en grande couronne ;

 

  • fort développement du portefeuille d’intervention aussi, avec l’engagement dans l’année de 7 nouvelles opérations d’aménagement urbain (à Charenton-le-Pont cher Hervé GIQUEL, Ris-Orangis et Bondoufle chers Stéphane RAFFALLI et Jean HARTZ, Nogent-sur-Seine cher Jacques JP MARTIN, Villiers-le-Bel, Herblay, Vigneux-sur-Seine, Villeneuve-la-Garenne) mais aussi des nouvelles études urbaines (comme la proposition d’une stratégie de développement urbain entre les aéroports du Bourget et de Roissy à la demande du Préfet de la région Ile-de-France) ou des missions d’ingénierie foncière (notamment pour le Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation pour le projet de campus hospitalo-universitaire Grand Paris Nord à Saint-Ouen) ;

 

  • et des résultats financiers positifsqui s’annoncent à la hauteur de ces records d’activité, avec un portefeuille de chiffre d’affaires à réaliser franchissant la barre des 3,4 Mds€ et un résultat net annuel positif qui devrait dépasser 6 M€, mais aussi des charges et des risques maîtrisés, des fonds propres croissants et un taux d’endettement prudent.

Il importe peu que cette nouvelle année de succès conforte la position de Grand Paris Aménagement comme aménageur de référence en Ile-de-France, et sans doute comme le principal aménageur du pays. Cette position ne nous confère aucun droit, elle ne nous donne que des devoirs – d’exemplarité, de qualité, de satisfaction.

 

Non, ce qui compte c’est la démonstration qu’un établissement public de l’Etat peut à la fois :

  • être robuste et performant, avec une structure économique saine et pérenne (ce que nous avions à démontrer pour la première année pleine dans notre nouveau format regroupant l’ex AFTRP et les EPA Plaine de France et Orly-Rungis Seine Amont), créatrice de valeur sur tous les territoires franciliens dans un modèle entrepreneurial d’intérêt général ;
  • être utile à l’attractivité grand parisienne dans le monde, comme à la vie quotidienne des habitants, des entreprises et des salariés franciliens, en construisant ou reconstruisant des quartiers mixtes et durables, aimables et agréables pour tous, jusqu’aux plus faibles et fragiles.

 

Permettez-moi, Monsieur le Ministre, Mesdames et Messieurs,

  • d’en remercier l’équipe de direction générale de Grand Paris Aménagement qui forme le comité exécutif et m’entoure, Thierry FEBVAY, Damien ROBERT, Aurélie COUSI, Christophe CANU et Rémi TARDIVO, Géraldine AJAX, Matey KARASSIMEONOV et Réana TAHERALY ainsi que tout le comité de direction ;

 

  • et d’en féliciter nos 220 collaborateurs, installés ici dans ce 19èmearrondissement de Paris en mutation où nous sommes les locataires d’Icade depuis deux ans (merci Monsieur le Directeur général, cher Olivier WIGNIOLLE), dans ces locaux aménagés par l’architecte Farid AZIB, mais aussi à Choisy-le-Roi dans le Val-de-Marne, à Evry-Courcouronnes, jeune commune de l’Essonne, et sur plusieurs sites oùnous intervenons comme à Neuilly-sur-Marne en Seine-Saint-Denis ;

 

Ce sont leurs résultats, ce sont leurs succès, et je vous remercie de les en remercier avec moi.

 

Monsieur le Ministre,

L’année 2019 s’annonce aussi riche en défis que 2018 aura été riche en  succès. Nous aurons, d’abord, à délivrer, encore délivrer, toujours délivrer :

 

  • tant manquent encore en Ile-de-France un nombre important de logements, et de logements salubres, dignes et d’un prix accessible, ce qui constitue une véritable attente citoyenne et sociale dont nul ne doute qu’elle sera exprimée et entendue dans le Grand Débat National actuellement organisé par le Gouvernement,

 

  • tant les territoires sont en demande d’entreprises et d’emplois (et ils ont raison),

 

  • tant le rang de la région capitale dans le monde exige que soient accrues son attractivité et ses destinations.

 

Nous savons bien que quelques vents contraires pourraient souffler sur cette année nouvelle :

  • la conjoncture internationale n’est plus si favorable,

 

  • les mobilités donc l’accessibilité progressent mais tardent parfois,

 

  • les élections municipales approchent, ce qui est heureux pour la démocratie mais parfois douloureux pour le rythme des projets,

 

  • les entreprises extrêmement sollicitées par le nombre et l’ampleur des chantiers en Ile-de-France (par le Grand Paris Express, les Jeux Olympiques, les chantiers de travaux publics et de bâtiment…) se font moins disponibles ou plus chères…

 

Mais nous aurons :

 

  • à faire avancer nos opérations engagées que ce soit en concession des collectivités ou en compte propre (comme à Asnières, Aubervilliers, Bessancourt, Corbeil-Essonnes, Créteil, Evry-Courcouronnes, Nangis, Neuilly-sur-Marne, Saint-Cyr L’Ecole, Servon, Taverny, Tremblay-en-France, Villepinte, Vitry-sur-Seine ou au Vésinet),

 

  • à transformer en opérations des projets dont nous avons pris l’initiative (comme à Aulnay-sous-Bois, Charenton-le-Pont, Herblay, Sevran ou Thiais),

 

  • à rendre tangibles des opérations que nous voulons améliorer et voir aboutir (comme à Chevilly-Larue, Gonesse ou [ouvres-Puiseux),

 

  • à contribuer, sans relâche, à la fabrication de ce Grand Paris multipolaire, polycentrique, autour des mobilités et notamment autour du tracé et des gares du futur Grand Paris Express, si structurant pour nous tous, cher Président Patrick BRAOUEZEC.

 

Nous tâcherons donc d’être, partout, au rendez-vous de la construction.

 

Nous aurons, ensuite, et nous en concevons de la fierté, à accompagner la montée en puissance des stratégies d’aménagement et de logement définies par l’Etat, notamment à travers la nouvelle Loi ELAN :

  • Grand Paris Aménagement sera pionnier des Grandes Opérations d’Urbanisme et des Projets Partenariaux d’Aménagement, en Ile-de-France bien sûr mais aussi, puisque la loi ELAN nous en donne la faculté, en dehors de I’lle-de-France, quand l’Etat et les collectivités nous le demanderont, à travers le Centre de ressources national d’appui aux PPA que nous hébergeons aux côtés du ministère chargé de la ville et du logement (de votre ministère Monsieur le Ministre), et que Christophe CANU est chargé d’animer : déjà des projets sont à l’étude à Marseille (vous en revenez Monsieur le Ministre), au Mans, à Strasbourg ou dans le Bassin minier ;

 

  • Grand Paris Aménagement s’attachera au succès des Opérations d’Intérêt National dont la mise en oeuvre lui est confiée, d’Orly Rungis Seine Amont où Thierry FEBVAY est en responsabilité à la tête de l’EPA (sous votre présidence cher Pierre GARZON), à Grand Paris Sud Seine Essonne Sénart où Camille VIELHESCAZE est en responsabilité à la tête de la lèreSPLA-IN de France (sous votre présidence, cher Stéphane RAFFALLI), l’une et l’autre dans des modèles qui seront à conforter cette année ;

 

  • Grand Paris Aménagement s’investira à travers de nouvelles modalités d’intervention dans la requalification de l’habitat privé indigne et dégradé, bien sûr auprès de l’EPFIF, cher Président Geoffroy DIDIER, pour les ORCOD d’intérêt national, par exemple à Clichy-sous-Bois, cher Président Olivier KLEIN, puis à Grigny, et progressivement auprès des collectivités franciliennes dans des ORCOD de droit commun, en premier lieu à Villiers-le-Bel, c’est Elli NEBOUT-JAVAL qui coordonne notre réflexion et notre intervention ;

 

  • Grand Paris Aménagement s’engagera dans la transformation de bureaux en logements, dans ses propres opérations d’aménagement et au-delà, vous en avez, Monsieur le Ministre, confié la responsabilité à Damien ROBERT ;

 

  • Grand Paris Aménagement renforcera son implication dans la transition écologique et numérique des territoires et en particulier dans le développement de parcours digitaux et d’expériences servicielles qui caractériseront la ville de demain, en lien avec un réseau d’entreprises partenaires, notamment de startups – j’ai rendu public aujourd’hui le rapport sur la stratégie d’innovation urbaine de Grand Paris Aménagement que Réana TAHERALY a élaboré et qu’elle sera chargée de concrétiser.

 

Nous aurons, enfin, à poursuivre et toujours conforter la méthode qui, je le crois sincèrement, porte depuis quelques années le développement et désormais le modèle même de l’établissement public, une méthode qui à la procédure préfère le projet, la concertation, le partenariat, la coopération et la confiance :

 

  • Le partenariat entre les secteurs publics et privés, pour un urbanisme de projet : avec les entreprises – aménageurs, promoteurs et constructeurs immobiliers, investisseurs commerciaux, bailleurs sociaux, maîtres d’ceuvres au premier rang desquels les architectes… avec lesquels nous travaillons chaque jour et que je souhaite toutes remercier ici ;

 

  • La concertation au-delà, avec les forces politiques, associatives, professionnelles, sociales, environnementales, citoyennes, représentées dans notre comité de développement qui se réunira ici-même demain sous l’égide du président Karl OLIVE, maire de Poissy, et de la vice-présidente Alexandra FRANCOIS-CUXAC, présidente de la Fédération des Promoteurs Immobiliers, que je salue, mais aussi directement, jour après jour et surtout soir après soir, directement avec les habitants, les riverains, les citoyens ;

 

  • la coopération avec les collectivités locales pour le développement et l’aménagement de leurs territoires, sur tous les territoires franciliens (car si nous connaissons les spécificités de la zone dense et tendue, nous croyons qu’il n’y a pas de Grand Paris sans grande couronne), sous des formes multiples jusqu’à la création de filiales communes avec les collectivités quand elles font consensus.

 

A cet égard :

  • symbolique est que Grand Paris Aménagement mette en oeuvre des opérations d’intérêt national à la demande de l’Etat, Monsieur le Ministre, comme des opérations d’intérêt métropolitain à la demande de la Métropole du Grand Paris, Monsieur le Ministre, cher Président Patrick OLLIER, comme des opérations territoriales à la demande des EPT ou des EPCI, et toujours en accord avec les communes, avec leurs maires. Que chaque niveau de puissance publique soit remercié de sa confiance et de la communauté de projets formée ensemble ;

 

  • symbolique aussi est que (après un précieux intérim de mon ami le préfet Yannick IMBERT, alors SGAR, que je veux remercier) l’accession à la présidence du conseil d’administration de Grand Paris Aménagement de Madame la Présidente Valérie PECRESSE soit intervenue voici quelques semaines à l’unanimité de l’Etat, de la Région, de la Métropole et des territoires formant ensemble notre gouvernance. Ce rassemblement illustre la concorde, utile et nécessaire, autour du Grand Paris des projets;

 

  • la relation de confiance avec l’Etat, enfin : nous procédons de lui bien sûr; 2019 sera d’ailleurs à votre demande Monsieur le Ministre l’année de la communication des Orientations Stratégiques de l’Etat àl’établissement public et de la conclusion de la nouvelle convention d’objectifs pluriannuelle liant l’établissement public à l’Etat ; nous travaillons chaque jour avec votre cabinet, les services centraux et déconcentrés de votre ministère, et en particulier la DHUP et la DRIEA, dont je veux saluer à la fois le pilotage et chacun de nos interlocuteurs ; et il n’est aucune de nos intervention qui ne soit placée sous la coordination territoriale, d’une exigence élevée mais d’une qualité et d’une proximité rares, exercées parle Préfet de la Région Ile-de-France, Michel CADOT, auquel je veux exprimer ma gratitude personnelle ce soir.

 

Soyez assurés que sous votre autorité, Monsieur le Ministre, cher Julien DENORMANDIE, et sous le mandat de Madame la Présidente Valérie PECRESSE, Grand Paris Aménagement mettra tout en œuvre pour que 2019 soit une bonne année pour le développement et l’aménagement urbain des territoires franciliens,

Et recevez Monsieur le Ministre, les vœux très chaleureux de l’ensemble des collaborateurs de Grand Paris Aménagement auxquels je me permets de joindre mes vœux personnels pour vous-mêmes et pour tous ceux qui vous sont chers.

Bonne année 2019 à tous !

 

 

Mis à jour le 23 janvier 2019.

 

Ces articles pourraient également vous intéresser :