notre actualité

Territoire Grand Paris Ouest

05 juillet 2017

LES MEUNIERS DÉSIGNÉ QUARTIER INNOVANT ET ÉCOLOGIQUE

Le 5 juillet dernier, l’EcoQuartier des Meuniers de Bessancourt a été désigné parmi les 13 lauréats de l’appel à projet « 100 quartiers innovants et écologiques » de la Région Ile-de-France. Objectif : accélérer la construction de logements et faire émerger de nouvelles formes d’aménagement urbain qui concilient bien-être et faible impact écologique.

Les Meuniers désigné quartier innovant et écologique

Les Meuniers désigné quartier innovant et écologique : L’opération d’aménagement des Meuniers est un quartier mixte de 30 hectares qui conserve environ 35 % d’espaces verts et se caractérise par des engagements forts en matière de développement durable : cheminements doux, jardins familiaux, bâtiments passifs, auto-partage, coulées vertes. Ces espaces de respiration oxygéneront les logements, la zone d’activités de quatre hectares (avec notamment PME/PMI et artisans), les équipements publics (école, gymnase, centre technique municipal…) et les commerces programmés. Au minimum, les constructions seront toutes certifiées Habitat et Environnement. A noter que 25 % des 900 logements devront respecter la norme Bepos qui atteste la qualité de « bâtiment passif  » (ne dépensant pas plus d’énergie qu’il n’en produit). Les premiers logements sont construits. L’opération sera livrée en 2021/2022.

 

 

L’EcoQuartier répond aux 5 objectifs fixés par la Région :

  • un quartier qui contribue à l’effort régional de logement, en respectant tout particulièrement la délibération dite « dispositif anti-ghettos »,
  • un quartier vivant, mixant logements, emplois et services de proximité, sûr et agréable,
  • un quartier exemplaire en matière de transition écologique et énergétique,
  • un quartier qui favorise les mobilités durables,
  • un quartier pensé dans sa globalité et ancré dans son territoire.

 

Les opérations projetées s’étalant sur trois ans environ, la Région affecte et vote les crédits au fur et à mesure de l’avancement des travaux. Ainsi, lors des séances de la Commission permanente de novembre 2016 et juillet 2017, la Région a d’ores et déjà voté 47 millions d’euros pour les 29 lauréats des 2 premières sessions, pour les travaux qui ont démarré ou sont prêts à démarrer.

 

Mis à jour le 8 juillet 2017

Ces articles pourraient également vous intéresser :