notre actualité

Territoire Grand Paris Sud

14 octobre 2020Publié par Géraldine Ajax Directrice de la communication Grand Paris Aménagement

LE PARKING AUSSI S’AMENAGE EN REEMPLOI

Au sein du quartier Le Grand Parc à Bondoufle (91), l’aménagement récente du parking des Trois Parts témoigne de la volonté d’innover dans la fabrique de la ville et de l’espace public.

Le parking aussi s'aménage en réemploi à Bondoufle

Le parking aussi s’aménage en réemploi à Bondoufle : L’agence de paysage Paule Green expérimente ici le champ nouveau et en plein développement de la réutilisation de matériaux en béton usagés grâce à l’utilisation de traverses de chemin de fer monoblocs en béton armé (qui sont des produits non pollués). Ce parking, qui vient d’ouvrir au public, est le premier espace public en France mis en œuvre avec des traverses de chemin de fer.

 

– Favoriser le réemploi et le circuit-court
Dans le cadre du processus d’entretien et de renouvellement régulier des voies ferrées, opéré par SNCF Réseau, des volumes importants de produits de dépose sont générés dans toute la France, tout au long de l’année et notamment plusieurs millions d’exemplaires de traverses en béton. Le projet de réutilisation de ces produits consiste donc à se procurer les traverses à l’occasion d’un chantier ferroviaire, le plus proche possible, les conditionner dans des paniers en acier de manière à pouvoir les transporter sans risque sur des camions jusqu’au site du projet et faciliter leur manipulation lors de la pose. Elles sont ensuite posées sur l’envers, face plane vers le haut, serrées les unes contre les autres, se tenant entre elles à la manière des voies anciennes en pavés de grès.

 

– Une alternative pour préserver le sol
Grâce aux interstices présents entre les traverses, l’eau de pluie peut s’infiltrer et être restituée au milieu naturel le plus rapidement possible, sans perturber la fonction de voirie que ce sol doit remplir. Une maigre végétation viendra ensuite naturellement s’installer et rendre un effet de sol en pavés enherbés, complémentaire aux plantations d’arbres, arbustes et vivaces qui seront par ailleurs réalisées cet automne. Ce projet permet alors de réaliser un sol carrossable, perméable, et suffisamment solide et stable pour tenir sur la durée, tout en produisant une esthétique acceptable et apte à se végétaliser progressivement.

 

Labellisé HQE-Aménagement, le quartier propose d’autres actions comme l’installation de grands murets en gabions remplis de matériaux de récupération, offrant des abris aux insectes et à une micro-faune utiles au milieu vivant que le Grand Parc est en train de créer. Des nichoirs à mésanges seront également installés et un mât d’éclairage solaire autonome est à l’essai sur l’une des places de parking.

 

Voir la vidéo (GIF)

Ces articles pourraient également vous intéresser :