notre actualité

Vie de Grand Paris Aménagement

01 juin 2018

LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE AU QUOTIDIEN #SEDD2018

Grand Paris Aménagement a choisi de s’inscrire dans plusieurs démarches certifiantes : en 7 opérations sont certifiées EcoQuartier (à Ris Orangis, Ivry-sur-Seine, Villepinte, Trilport, Bessancourt, Aubervilliers et Louvres Puiseux), 5 opérations sont certifiées HQE-A (à Bondoufle, Rubelle, Le Vésinet, Saint Maur et Créteil), 3 opérations sont lauréates de l’appel à projet régional « 100 quartiers écologiques et innovants », le projet Cycle Terre est soutenu par l’Union européenne.
La transition écologique au quotidien #SEDD2018 , son action se concentre sur la centaine d’opérations conduite sur les quatre objectifs essentiels :

La transition écologique au quotidien #SEDD2018

OBJECTIF : FAVORISER LA BIODIVERSITÉ

Sur les 23 opérations du périmètre ISO-EMAS, représentant 1 184 hectares, le « cœfficient de biotope par surface », qui décrit la proportion des surfaces favorables à la biodiversité par rapport à la surface totale d’une parcelle, atteint en moyenne 46.1%. C’est l’équivalent de 545 hectares en pleine terre ! Concrètement, cela veut dire que la nature a une place à part entière dans les projets d’aménagement. Les gestionnaires (collectivités, propriétaires institutionnels et propriétaires privés) de ces futurs quartiers pourront utiliser ces espaces pour y planter des végétaux et favoriser le développement d’une faune adaptée au milieu urbain.

Pour encourager ses partenaires et pour aller plus loin, Grand Paris Aménagement a participé à l’élaboration du premier label sur la biodiversité dans les opérations d’aménagement : Biodivercity Ready. Plusieurs opérations sont engagées dans la démarche : la Pépinière à Villepinte, Le Parc Princesse au Vésinet, la Croix de l’Orme à Bruyères, AéroliansParis et Vallée du Sausset à Tremblay-en- France.

Dans la plupart des opérations, un écoulement naturel et à ciel ouvert des eaux de pluies est réalisé. En 2017, l’éco-pâturage (tonte des pelouses et prai- ries par des moutons) et l’installation de ruchers ont été mis en place ou poursuivis. Six opérations accueillent désormais ce type de dispositifs : Villepinte Pépinière, Neuilly-sur-Marne Maison Blanche, Bessancourt Les Meuniers, Rungis, la Plaine de Montjean, Tremblay-en-France AéroliansParis, Bondoufle Grand Parc.

Enfin, Grand Paris Aménagement a conçu des projets permettant de sauvegarder et de mettre en valeur des zones humides sur trois opérations : la Croix de l’Orme à Bruyères, la Vallée du Sausset à

Tremblay-en-France, et le Fort à Aubervilliers. Parmi les pistes d’améliorations, il est envisagé de suivre avec davantage d’attention la prise des arbres plantés de manière à adapter au mieux les comportements des acteurs du paysage, renforcer les capacités des sujets à s’adapter au milieu, garantir leur développement racinaire, assurer que le sujet vivra dans les meilleures conditions.

 

OBJECTIF : INSERTION PROFESSIONNELLE

Grand Paris Aménagement est un important donneur d’ordre en Ile-de-France : plus de 45 millions d’euros de travaux sont réalisés annuellement sur ses opérations. Dans ce cadre, l’établissement veille à ce qu’un minimum de 5% des heures soit réalisé par des personnes en insertions. Dans de nom- breux cas, les clauses d’insertions atteignent 7% des heures. En 2017, mes opérations ont généré 17 000 heures d’insertion.

 

OBJECTIF : LUTTER CONTRE LE RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE

La lutte contre le réchauffement climatique est un défi complexe, tant il implique des changements de comportements de tous les acteurs qui participent à la construction et la gestion de la ville. Le rôle de l’aménageur n’en est pas moins central ! A ce titre, Grand Paris Aménagement met en place quatre types d’actions : l’emploi d’énergies renouvelables, le recours à des matériaux recyclés ou bio-sourcés, l’exigence sur la performance énergétique des constructions et la mobilité responsable. L’emploi des énergies renouvelables est en constante augmentation dans les projets conduits par Grand Paris Aménagement du fait de la prise de conscience des collectivités et des grands acteurs de l’énergie. Aujourd’hui, près d’un tiers des énergies consommées dans ces quartiers en devenir est issu d’énergies vertes

La construction en matériaux recyclés, recyclables et/ou bio-sourcés progresse, même si leur utilisa- tion réinterroge profondément les pratiques des opérateurs. Pour les soutenir et les encourager dans cette voie, Grand Paris Aménagement met en place une AMO dédiée sur plusieurs programmes. A ce jour, onze opérations ont recours à des maté- riaux biosourcés pour leurs constructions.

En ce qui concerne les performances des constructions, l’établissement propose systématiquement aux acquéreurs de faire les meilleurs efforts. Ils peuvent être d’ordre général (énergie, confort, santé, etc.) en visant des certifications du type NF HQE, ou particulier aux énergies en garantissant des niveaux de performance RT 2012 -10% ou -20%.

 

OBJECTIF : CHANTIERS FAIBLES NUISANCES

En 2017, Grand Paris Aménagement a revu les mis- sions des Responsables Environnement Chantier (REC), chargés de suivre les aspects principaux de propreté, de sécurité et de respect de l’environne- ment sur les chantiers. Toutes les opérations certifiées ISO/EMAS disposent désormais d’un REC.

 

Mis à jour le 1er juin 2018

 

 

Ces articles pourraient également vous intéresser :