notre actualité

Territoire Grand Paris Ouest

23 septembre 2018

L’ÉCOLE À ÉNERGIE PASSIVE DE BESSANCOURT EST EN CHANTIER

C’est en épousant les chênes et les érables du site que le groupe scolaire à énergie passive des Meuniers de Bessancourt va être construit. Sa première poutre a été posée le 21 septembre par Jean-Christophe Poulet maire de Bessancourt et les représentants de Grand Paris Aménagement, du Conseil général du Val d’Oise et de la Région Ile-de-France.

 

 

L'école à énergie passive de Bessancourt est en chantier

L’école à énergie passive de Bessancourt est en chantier : Conçue par Angélique Sternheim de l’agence Architecture B+B et les paysagistes de Canopée,  le futur bâtiment de huit classes (3 en maternelles et 5 en élémentaires) plus une Ulis (unité localisée pour l’inclusion scolaire) ne pouvait que s’inscrire dans la logique de ce quartier, labellisé EcoQuartier, pensé dans le respect de l’environnement et du développement durable.

 

L’ouverture est attendue pour la rentrée 2019. Avec sa structure en bois ce bâtiment sera à énergie passive,  soit une construction à très basse consommation. La grande majorité des besoins en chauffage sera assurée par une chaudière à granulés de bois. Son besoin annuel de chauffage est extrêmement faible (inférieur à 15kWh/m²/année).

 

Grand Paris Aménagement participe à hauteur de 50% et la ville a reçu des subventions du département (1,2 M€), de la région (1,6 M€ de la Région) au titre des projets  100 quartiers innovants et écologiques.

 

L’opération d’aménagement des Meuniers est un quartier mixte de 30 hectares qui conserve environ 35 % d’espaces verts et se caractérise par des engagements forts en matière de développement durable : cheminements doux, jardins familiaux, bâtiments passifs, auto-partage, coulées vertes. Ces espaces de respiration oxygéneront les 1000 logements à terme, la zone d’activités de quatre hectares (avec notamment PME/PMI et artisans), les équipements publics (école, gymnase, centre technique municipal…) et les commerces programmés.

 

Au minimum, les constructions seront toutes certifiées Habitat et Environnement. A noter que 25 % des 900 logements devront respecter la norme Bepos qui atteste la qualité de « bâtiment passif  » (ne dépensant pas plus d’énergie qu’il n’en produit). Les premiers logements sont construits. L’opération sera livrée en 2021/2022.

 

Mis à jour le 23 septembre 2018.

 

Ces articles pourraient également vous intéresser :