notre actualité

Territoire Grand Paris Seine Amont

16 août 2019

GOOD BYE GAGARINE

Samedi 31 août, plusieurs générations d’Ivryens tourneront avec émotion une page de leur histoire en célébrant la déconstruction de la cité Gagarine. Le démarrage de la déconstruction de la barre Gagarine est une étape importante qui marque concrètement le lancement de l’opération d’aménagement de la Zac Gagarine-Truillot pilotée par l’Etablissement public d’aménagement Orly Rungis – Seine Amont.

La déconstruction

C’est le cosmonaute russe qui avait inauguré en 1963 cet immeuble emblématique d’Ivry. L’édifice de brique rouge, en forme de T, haut de treize étages, était un emblème de l’histoire ouvrière en même temps qu’un symbole du confort moderne. Depuis l’annonce de la destruction de la cité Gagarine, 380 familles ont été relogées.

Pour accompagner la déconstruction de la barre Gagarine, l’EPA Orsa (Etablissement public d’aménagement Orly Rungis – Seine Amont), aménageur de la future agro-cité Gagarine-Truillot, a missionné Virginie Loisel, directrice artistique de Double Face. Elle a fédéré un collectif de 150 Ivryens (artistes, habitants, associatifs, écoliers et acteurs municipaux) qui proposent aujourd’hui un projet culturel et artistique inédit. Ce parcours artistique, intitulé « Le Voyage de Gagarine » ouvre ses portes au public le jour du premier « coup de pelle » qui engage la disparition de la Cité, faisant ainsi la transition vers la mutation du quartier où 1400 nouveaux logements verront le jour.

 

Un urbanisme transitoire sous forme de musée street art

L’EPA Orsa a missionné, en partenariat avec la Ville d’Ivry, l’association Double Face pour imaginer un projet artistique qui fédère les habitants et acteurs du quartier autour d’un dernier hommage à la Cité Gagarine.

 

Virginie Loisel, directrice artistique de Double Face, a réuni les productions faites au cours de ces dernières années par des vidéastes, photographes et plasticiens, enrichies par de nouvelles créations. Elle a fédéré un collectif de 150 Ivryens composé d’artistes, d’habitants, d’associatifs, d’écoliers et d’acteurs municipaux qui proposent aujourd’hui un projet culturel et artistique inédit.

 

Ce parcours artistique, intitulé Le Voyage de Gagarine ouvre ses portes au public aujourd’hui, le jour du premier « coup de pelle » qui engage la disparition de la Cité, faisant ainsi la transition vers la mutation du quartier.

 

 

Une première en Ile-de-France : un chantier de revalorisation des matériaux à grande échelle

 

Dans le cadre de la déconstruction, un vaste programme de récupération, tri et revalorisation sur site est mis en place. Ainsi, il est prévu de revaloriser au total près de 12 000 m3 issus des matériaux de démolition (béton, briques, graviers…), répartis comme suit :

  • 3 500 m3 valorisés en granulats pour béton pour de nouveaux chantiers de construction
  • 2100 m3 de mélange béton/ briques réutilisés pour le remblaiement des caves de l’immeuble
  • 6000 m3 réutilisés en remblais pour les chantiers de Voiries et Réseaux Divers (V.R.D.)

Des objets de second œuvre issus de la cité seront également  réemployés dont 2242 portes, 12 blocs de boîtes aux lettres et 1525 unités de radiateurs , 300 dallettes béton.

 

Demain, un nouveau quartier

Aujourd’hui composé de 70% de logements sociaux  30% de logements en accession libre, le futur projet portera sur  1430 logements (dont 30 % de logements locatifs sociaux), des commerces, locaux d’activités et bureaux, un nouveau groupe scolaire de 25 classes, avec un gymnase, l’extension du groupe scolaire Joliot-Curie, la relocalisation d’une Maison municipale de quartier, une crèche départementale de 90 berceaux, un city-stade et parcours de santé. Le futur quartier accueillera également près de 40 % d’espaces publics et développe un projet d’agro-cité  faisant de l’agriculture urbaine installée sur les toits ou au cœur des ilots un des fondamentaux du projet.

 

Les premières constructions de la Zac démarreront en 2021 et les premières livraisons sont prévues pour 2022-2023

 

Chiffres-clés de l’opération d’aménagement :

Logements : 93 000 m² (soit environ 1 430 logements : 430 logements locatifs sociaux et 1 000 logements en accession à la propriété).

Bureaux : 60 000 m²

Commerces : 2 000 m²

 

L’équipe de maîtrise d’oeuvre urbaine :

Archikubik, Carmen Santana architecte,  urbaniste

La compagnie du paysage, paysagiste

EPDC BET généraliste, VRD

Prolog Ingénierie, ingénierie hydraulique

Altia,  ingénierie acoustique

Ville hybride, sociologue

ARP Astrance, développement durable et HQE

Ekodev, agriculture urbaine

HMC conception et Strategeo, études en énergies renouvelables

Franck Boutté Consultants, environnement, HQE et économie circulaire

 

 

Un projet partenarial :

– La Ville d’Ivry-sur-Seine

– L’Établissement public territorial Grand Orly – Seine Bièvre

– L’établissement public de l’Etat, aménageur du site, Orly Rungis Seine Amont

– L’Office public de l’habitat d’Ivry

– La SNCF

– L’Anru

– La région Île-de-France

– Le conseil départemental du Val-de-Marne

– L’ EPFIF

– La caisse des dépôts et consignations

– Les habitants, usagers, associations

 

Pour un dernier au revoir à la mythique cité Gagarine d’Ivry-sur-Seine avant sa déconstruction, plusieurs temps forts sont programmés durant la journée du 31 août 2019 :

– 11h30 : lancement solennel de la déconstruction de la cité Gagarine

– 11h45 : prises de paroles

– 12h15-13h15 : cocktail déjeunatoire en musique

– 13H30-17h30 : rendez-vous au village « Good Bye Gagarine » pour des animations (présentation du projet urbain, animations sur le ré-emploi, exposition-parcours artistique dans les étages du bâtiment A de la cité, jeux pour les enfants…) et spectacles avec un bal d’après-midi « ambiance années 1960 » pour toute la famille.

 

 

Good Bye Gagarine – Samedi 31 août 2019 de 11h30 à 18h

Cité Gagarine – 7 rue Truillot – Ivry-sur-Seine

Ces articles pourraient également vous intéresser :